De l’agilité et de la réflexion, les clés du succès gagnant

Je fais le point début janvier 2011. La réussite continue et on a dépassé le million, alors qu’on a décidé d’augmenter légèrement notre train de vie. On se permet des restos de temps en temps et on n’hésite pas à passer un week-end au ski. J’essaie cependant de conscientiser Evan à la valeur de l’argent, car il ne voit pas le temps que je passe derrière l’ordinateur tous les jours à établir des stratégies et les risques que cela représente.

On améliore les compétences, on engage plus et on se diversifie

Il est temps pour moi d’apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur le trading, pour vraiment donner mon max. Je commence donc par tous les outils de base comme par exemple les chandeliers japonais (une explication rapide de cela se trouve sur un site qui s’appelle devenir riche rapidement). Je m’intéresse aux moyennes mobiles, les niveaux de Fibonacci, etc. Je lis livre sur livre et m’intéresse à tous les sites web qui donnent de la bonne info.

Deuxièmement, je réalise que lire un graphique peut être utile mais qu’il faut aussi être au fait de l’actualité et que ce sont les comportements des investisseurs qui modifient le marché. Je m’abonne donc à plusieurs revues (que je n’ai d’ailleurs pas le temps de lire) et j’achète plusieurs écrans à mettre dans le bureau afin de suivre toutes les tendances en même temps. Cela devient un travail complexe car placer des ordres est beaucoup plus complexe que travailler avec les options binaires.

Ce travail d’amélioration dure deux ans. Je connais des hauts et des bas et je décide d’allouer une grosse partie de mon capital a du rendement fixe afin d’éviter les risques. J’investis donc massivement dans des obligations et des sociétés immobilières, afin de compter sur des dividendes stables et juteux.

2013 : capital doublé sur un an

Début 2013, en février, j’ai une info sur l’évolution probable du cours de Total vers le haut. J’achète en énorme quantité à 37,30 l’action et j’attends l’évolution prévue. Plusieurs sommets sont dépassés courant d’année, d’abord 45 en novembre, puis 50 en mai. L’action monte a près de 55 et je vends finalement toutes mes actions à 52,45. Soit un return de 15,15 par action sur quelques mois. Plus-value net : 675.000 euros. L’année continue sur ces mêmes bases et nous arrivons à trois millions d’euros de capital à la fin de l’année. Avec le recul, sur trois ans, ponctués de pertes et de gains, et certainement avec de la chance mais surtout avec beaucoup de concentration, le capital est triplé.

Il faut dire aussi que j’ai passé une période de quatre mois enfermé à la maison en étant concentré en permanence sur la bourse et ce dans une situation économique mitigée. Ma via sociale en a souffert fortement mais pour finir tout rentre dans l’ordre.

J’ai continué de manière intensive pendant encore un an avant de décider de prendre une retraite bien méritée. J’ai plusieurs banquiers compétents qui s’occupent de tout et je garde un capital plus petit pour continuer sous forme de hobby, mais surtout pour rester affûté et pouvoir à nouveau tout gérer si cela s’avère nécessaire.

Notre avenir à Evan et moi est assuré, on s’est acheté une nouvelle maison et j’ai racheté deux fois plus de bouteilles de vin qu’il n’y en avait dans la cave de mes parents. Je reprends le vin comme un hobby cette fois et j’espère pouvoir continuer encore longtemps sans plus avoir à me soucier d’argent….